22

Roses, bleues, marrons, motifs léopards, fleuris ou spéciales coupe du monde, PAPP UP propose une large palette de lunettes en carton recyclé et… sans verre. Focus sur un accessoire délibérément inutile qui en a séduit plus d’un dans la capitale.

A l’origine, c’était une simple plaisanterie. Trouvant la mode des lunettes à la taille démesurée et des Ray-Ban indispensables au look « hipster » un peu risible, l’artiste et designer Cantemir Gheorghiu a eu l’idée de ces lunettes inédites : une monture en carton coloré, sans verre. Alors qu’il se trémoussait dans un club berlinois affublé de sa création, une serveuse a trouvé le concept tellement original qu’elle lui a échangé sa paire contre une boisson. Cette anecdote a été un déclic pour le designer : c’est une idée saugrenue, certes, mais elle va marcher.

« Du Flohmarkt¹ à la Fashion week »

Pappbrille 341Convaincu du potentiel de son concept, le designer allemand d’origine roumaine commence en 2010 par vendre ses lunettes sur un marché aux puces dans le quartier berlinois de Kreuzberg. Le succès ne se fait pas attendre et les fameuses paires de lunettes colorées en carton sans verre fleurissent dans les rues et les boîtes de la capitale. Mais 2011 est sans aucun doute l’année de la consécration : Cantemir Gheorghiu présente ses créations à la Fashion Week de Berlin. Créée l’année suivante, la marque PAPP UP oscille donc entre accessoire de mode et détail festif sans prétention, en proposant notamment des collections spéciales Saint Patrick ou coupe du monde de football. La particularité de ces lunettes déjà si singulières ? Elles sont entièrement faites de carton recyclé.

L’entreprise est néanmoins revenue à une approche plus prosaïque des lunettes en 2013 par le lancement d’une nouvelle collection de lunettes de soleil, les PAPP UV – de vraies lunettes cette fois-ci puisqu’équipées de verres solaires. Si les lunettes perdent leur futilité et donc leur humour, elles n’en restent pas moins fidèles au concept d’origine car elles sont faites de matériaux recyclés, notamment de bois et de carton. Et les lunettes PAPP UP sont, bien sûr, estampillées du label « handmade in Germany ». Comme nous l’a confirmé une employée de la marque, quasiment tous les produits de PAPP UP sont fait main dans un atelier de travail protégé (c’est-à-dire réservé aux personnes en situation de handicap) à Kreuzberg. La livraison des marchandises est également organisée à partir de cet atelier et les Pappbrille (lunettes en carton) et les PAPP UV se retrouvent chez les opticiens ou autres magasins spécialisés.

Simple touche de fantaisie, les Pappbrille, se marient particulièrement bien au look « hipster » des Berlinois, qui adulent les lunettes de toutes les formes et de toutes les couleurs. Dans un pays où le tri sélectif et le développement durable sont primordiaux, ces lunettes à la fois mode et « umweltfreundlich »² avaient tous les ingrédients pour réussir. Avec les Pappbrille et les PAPP UV, Cantemir Gheorghiu espère conquérir d’autres marchés et exporte déjà, notamment en Italie et au Japon où ses créations sont particulièrement appréciées. L’entreprise est actuellement à la recherche d’un distributeur en France : la tendance des lunettes écolos séduira-t-elle les Français ?

¹ marché aux puces

² écologique

Site internet : http://www.papp-up.com/store/

Photos : copyright PAPP UP

Download PDF
Tags :

Cet article a 4 commentaires

  1. Bravo !
    Pour info, mon magasin entièrement éco-conçu situé proche de Lyon est le 1er en France sur 12.000 à avoir fait un travail de recherche sur les vraies montures de lunettes fabriquées en France (et en Europe pour les solaires). Plus de 1000 références de lunettes en bois, inox, acier chirurgical, titane, acétate, bio-acétate…
    A partir de 69 euros !!!

    Nous avons aussi lancé notre propre collection OpSB de lunettes fabriquées en France, dont la matière (bio-acétate) est 100% recyclable, et biodégradable à 80% en 5 ans (en terre).
    Elles seront en vente à partir de décembre 2014 chez divers opticiens en France.
    Plus d’infos sur : http://www.opsb.fr

  2. Merci pour cette découverte berlinoise!

  3. Ce sont les lunettes qui cartoonent! Le rêve du recyclage, il n’y a que cela de vrai. L’obsolescence poussée à son summum. Une lunette chaque jour, pourvu qu’elle soit tendance. Encore un marchè où les pauvres b=ne pourront accéder?. on ré-utilise leurs déchets pour le plus grand bonheur des nantis.

    Comme quoi « tout est bon chez le pauvre », même ce que lui pauvre ne veut plus.

  4. Pingback: La "Une" de keg du 02/07/2014 « la "Une" de keg

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>